entrepreneur-593377_1920

La Freelance est un statut en vogue en ce moment. C’est une aubaine pour les porteurs de projets et pour de nombreuses entreprises qui veulent réaliser de la sous-traitance.

Dans cet article nous allons décrire dans un premier temps ce qu’est un Freelance, voir pourquoi engager un Freelance et d’autres questions qu’y vont permettent de mieux définir ce statut.

Qu’est ce qu’un Freelance ?

Pour commencer, précisons que le terme Freelance, représente un statut professionnel qui n’est pas reconnu en France. Il entre dans la catégorie des travailleurs indépendants. Un travailleur indépendant a accès à plusieurs régimes sociaux qui caractérisent le volume de son activité :

  • EURL
  • ERIL
  • Auto-Entrepreneur
  • SASU

La notion de Freelance est donc assez vague.

Lorsque vous souhaitez faire appel à une de ces entreprises pour la réalisation de votre projet, il vous faudra faire quelques recherches, la désignation de l’entreprise de votre choix vous donnera des indications sur l’ampleur de celle-ci, et voir si cela correspond à votre attente.

Quelles charges ont les professionnels Freelance ?

Un Freelance va être soumis en fonction de son statut à différentes charges. Nous allons prendre deux cas concrets, L’EIRL et l’auto-entreprenariat, pour bien comprendre que tous les statuts ne sont pas soumis aux mêmes niveaux de charges. Ceci peux expliquer la différence de tarification entre deux propositions commerciales de Freelance différents.

Abordons d’abord l’auto-entreprise. Un auto-entrepreneur est, comme toute entreprise en France, soumis à des charges. Bien sûr elles sont moindres que dans une entreprise à grande échelle, car la taille de l’entreprise n’est que d’un salarié. Voici les principales caractéristiques de ce régime :

  • Plafond concernant le chiffre d’affaire
  • Charges environ 30% du chiffre d’affaire
  • Pas de charges si pas de chiffre d’affaire
  • Pas de récupération de TVA

Nous pouvons donc voir que l’avantage est de ne pas payer de charge s’il n’y a pas d’activité, donc pas de chiffre d’affaire, mais qu’elles sont bien présentent dans le cas contraire.

Prenons maintenant notre deuxième exemple le statut de l’entreprise individuelle (EIRL). Voici les principales caractéristiques du statut :

  • Pas de plafond concernant le chiffre d’affaire
  • Minimum de charges même sans chiffre d’affaire
  • Récupération de la TVA
  • Charges d’environ 50% sur le salaires versé

Avec ce régime, en prenant en compte tous les frais, pour sortir une paye de 2000€, il faut pouvoir réaliser un chiffre d’affaire de 50 000€ sur une année.

On constate donc que tous les Freelance ne se valent pas, et que la désignation de leur entreprise peux fournir un élément d’information sur, leur niveau d’activité, la santé de l’entreprise, et justifie souvent la différence de tarif. Posons-nous maintenant la question, dois-je confier mon projet à un indépendant?

macbook-624707_1920

Dois-je prendre un Freelance ?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire d’apporter des réponses à ces différents points :

  • Mon budget ne me permet pas de faire appel aux grandes entreprise, mais j’ai besoin qu’il soit réalisé.
  • Le « vite-fait, bien-fait » n’existe que dans les contes, alors puis-je faire confiance à quelqu’un qui me propose des tarifs plus attractifs que les grandes entreprises?
  • Mon Freelance n’as pas de grand client dans sa liste de références, peux-t-il quand même réaliser correctement mon projet?

Pour éclaircir ces points, nous allons décrire un peu plus le profil « Freelance ».

Un Freelance c’est souvent une personne qui travaille seule ou en collaboration avec d’autres Freelance. Ceci apporte l’avantage d’une gestion de projet plus humaine.
Une petite structure n’implique pas une mauvaise gestion ou une gestion désorganisée de la réalisation de votre projet. C’est souvent le contraire, car une grosse société qui va gérer votre projet plus de façon industrielle, alors que le Freelance va s’investir dans votre projet, il est le seul qui doivent porter le projet sur ces épaules. Ici pas de hiérarchie, et des relations plus humaines dans la gestion du projet.

Un Freelance c’est avant tout quelqu’un de passionné par son métier. Cette situation de travailleur indépendant demande tellement d’investissements financiers et de temps, que le Freelance va prendre plaisir à travailler sur votre projet et sera ainsi plus efficace. Il choisit ces projets, et c’est la passion qui le fait avancer.

Le manque de temps l’empêchant d’avoir l’opportunité de s’éparpiller dans toutes les directions, un Freelance sera spécialisé dans un domaine. Par exemple il va être un maître en développement d’ applications mobiles. S’il n’est pas en mesure de réaliser la partie administration (dite Back Office) de celle-ci, il saura s’entourer de la bonne personne pour répondre à votre besoin, sans que lui ou vous n’ayez à avoir la responsabilité de cette partie.

Le fait de n’avoir qu’un seul interlocuteur permet aussi d’accélérer les échanges et apporte une plus grande flexibilité sur les changements de cahier des charges, etc…

Bien entendu cette structure plus légère permet d’avoir la réalisation de son projet à moindre coût, si l’on compare les prix avec ceux des SSI.

Mais prendre un Freelance comporte certaines limites.

Devant gérer seul plusieurs projets, l’administration et la comptabilité de son entreprise, il est possible que parfois, les soucis de calendrier décale la réalisation de vos changements/évolutions.

Donc avant de vous tourner vers un Freelance demandez-vous, si ce que vous cherchez, c’est une gestion humaine qui peut vous permettre de lancer votre projet pour un coût raisonnable.

Quand travaille un Freelance ?

Comme dit plus haut, le Freelance travaille souvent seul. C’est pourquoi il est le seul à gérer ses horaires. Une chose à savoir par les porteurs de projets, ce n’est pas vous qui allez décidez quand le Freelance va travailler sur votre projet.

Bien sûr le Freelance doit respecter des délais, mais c’est lui le maître de son temps.

Pour prendre un exemple, je suis plutôt une personne qui préfère travailler le matin que le soir. D’autre préférons travailler le soir. La coordination avec les horaires du client est une pratique courante, mais elle n’est pas exclusive.
Toutefois, beaucoup semblent croire que le Freelance travaille tout le temps, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Humain avant tout, si celui-ci est organisé, il n’a pas a dépasser les 35-40 heures hebdomadaires d’un contrat de travail standard. Ne tombez pas des nues si un Freelance vous dit qu’il ne travaille pas le week-end, et s’il n’est pas joignable en dehors du traditionnel 9h-18h.
Une bonne pratique est de prévoir un planning avec votre correspondant, définissant des jours et des plages horaires privilégiés pour votre projet, et n’appelez en dehors de ces tranches qu’en cas d’urgence

Devant jongler entre plusieurs projets, la comptabilité et l’administration, et la veille technologique nécessaire pour la survie de son entreprise, il peut être injoignable plusieurs jours sans pour autant que votre projet soit au point mort de son coté.

Où travaille un Freelance ?

Pour finir, voyons ensemble où peut travailler un Freelance, je vais faire une liste non exhaustive juste pour vous montrer encore une fois que ça peut être très varié :

  • Chez lui
  • Dans des locaux au nom de son entreprise
  • Chez le client

 

J’espère que cet article vous aura permit d’éclairer certaine question sur la Freelance. Bien sûr si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à laisser des commentaires ou à nous contactez via la page de contact.

Articles similaires

Uncategorized

Une création d'identité, un site web, une application, ça vous tente ?

Kapps-Mobile élargie ses compétences !! La société évolue, et dans le bon sens. Kapps-Mobile va élargir son catalogue de prestations afin de pouvoir répondre plus largement aux besoins de ses clients. Nous sommes désormais en mesure de Lire la suite…

Uncategorized

BIP – Beacon Information Promotion

  Qu’est-ce que BIP (Beacon – Information – Promotion) ? BIP est un service vous permettant de diffuser de l’information (promotions, informations importantes, contacts …) dans votre établissement via la technologie Beacon. L’information pourra être Lire la suite…

Uncategorized

Informations sur la publication de vos applications sur les stores

Pour commencer, définissons deux types d'applications : les applications publiques les applications internes Les applications internes sont destinées, comme leur nom l'indique, à une utilisation et une publication en interne. Pour prendre un exemple : vous Lire la suite…